2.7.05

Les hurlements de John Zorn

Petit retour en arrière sur Berlin et le concert de John Zorn à la Haus der Kulturen der Welt. C’était le 18 juin, il faisait beau et chaud, les terrasses nous faisaient de l’œil, et pourtant…

Désireuse d’en savoir plus sur la scène jazz avant-garde new-yorkaise, j’avais eu la bonne idée de convaincre quelques collègues musiciens de l’intérêt de voir ce concert. Malheur! Dès le premier morceau, John Zorn annonce la couleur en hurlant dans son alto, à nous faire péter les tympans, Bill Laswell à la basse électrique se charge des autres fréquences, question de pas négliger la complexité de l’ouïe humaine, et l’hystérique Yoshida Tatsuya fait péter le tout avec sa batterie. 3ème morceau: changement de personnel, une chanteuse débarque sur scène, enfin un peu de calme ? Et non ! c’est reparti pour un tour, la fièvre free jazz à la sauce trash métal ne redescendra pas de tout le concert. On a quitté avant la reprise, pour pouvoir se remettre un peu devant une bonne bière ! Painkiller, c’était le nom de la formation, on aurait du se méfier!